« Pas de vacances en France cette année ! ». L’entendre c’est une chose, mais réaliser que les petits rituels de l’été français (rillettes et petit verre de Tariquet pendant que les grillons sont aux platines, le bercement de la deux-chevaux qui frôle les 120 km/h sur les routes de campagne ou encore les longues soirées de retrouvailles avec les amis dispersés) sont passés à la trappe en une semi-fraction de seconde… Eh bien oui, ça fait mal.

Mais la goutte d’eau se fait attendre. Imaginez-vous, fier Patriote Français, exilé(e) dans un pays qui n’est pas vôtre le 14 Juillet au soir. Imaginez-vous hibernant le temps d’une soirée frileuse dans votre sombre appartement pendant que vos compatriotes célèbrent gaiement la France en Gaulle, au son des vuvuzelas. C’est tout à fait cela : vous venez juste de passer à côté d’un incontournable et pas des moindres : la traditionnelle Fête de la Bastille.
Haut les cœurs ! Rassurez-vous, car pour ceux qui, tout comme moi, sont « coincés » en Afrique du Sud durant l’hiver austral (idyllique en temps normal, mais le but de cette chronique est de nous faire passer pour des victimes), il y a une solution !

Cette année, locaux et visiteurs célèbrent l’héritage huguenot à l’occasion du 21e Franschhoek Bastille Day Festival les 12 et 13 juillet. Amusée par cette idée originale quoi qu’étrange de commémorer la Révolution Française parmi les vignerons sud-africains, je dépoussière mon béret et me prépare pour ma prochaine mission.

Franschhoek Bastille Day Festival

Le concept du festival est intéressant: pour la bagatelle de 200 rands par personne (l’équivalent de 17 euros) les vignobles les plus prestigieux de la ville Franschhoek vous offrent une dégustation de leurs meilleurs crus. Parmi eux, des lauréats tels que le Cape Chamonix Wine Farm Pinot Noir Reserve (Platinum), Glenwood Vignerons Selection Chardonnay (Grand Gold) ou encore La Motte Pierneef Shiraz Viognier (Platinum).

Ce n’est pas tout. Afin de satisfaire les palets les plus fins, le Food and Wine Marquee (une enseigne) fait l’éloge de la gastronomie « à la Française » en proposant des plats à vous damner préparés par des chefs dont la réputation est de renommée internationale.
Après un tel festin, deux alternatives se présentent à ceux qui, soucieux d’éliminer quelques calories, se laisseront tenter par les nombreuses attractions que propose le Bastille Festival. La compétition de pétanque, la parade des ménestrels et la très attendue Waiters Race (course des garçons de café, qui exige des candidats à exécuter un parcours avec un plateau chargé qu’ils ne doivent pas renverser) comptent parmi les plus divertissantes.

Chaque année, l'Afrique du Sud célèbre la Fête Nationale Française à l’occasion du Franschhoek Bastille Day Festival les 12 et 13 juillet.

Pour les plus sportifs (ou les plus sobres), la Salomon Bastille Day Trail Run donne aux athlètes la possibilité de concourir sur 4 sentiers de distances différentes ; 14 kms, 24kms, 35 kms ou 50 kms. Autrement dit, comment découvrir les paysages à couper le souffle de Franschhoek tout en dépassant vos limites. La course de VTT, un peu physique quant à elle, est aussi une autre option.
Cependant si comme moi vous êtes un(e) adepte de la dolce vita, rejoignez vos amis à Station (restaurant en plein air,  cuisine traditionnelle et très bonne ambiance) et attendez tranquillement la tombée de la nuit avant d’enfiler vos « dancing shoes ». Deep House et Electro au menu. Et que vive la France !

The African Missioner

Chronique publiée dans Hamaji Magazine n°5 – octobre 2014

Texte : Maxime Delafoy