A environ 400 kilomètres de Lubumbashi la capitale du Katanga, le Parc Upemba est en passe de redevenir l’une des destinations préférées de ceux qui sont à la recherche d’un safari authentique.

C’est l’un des paysages les plus renversants en Afrique.  Le parc Upemba est toujours ouvert aux visiteurs.

A sa création en 1939, la bio diversité du Parc Upemba était unique au monde. Territoire des éléphants, des buffles et d’espèces très variées d’antilopes, il était l’un des rares endroits au Congo qui abritaient des zèbres, des félins comme le lion Upemba réputé pour sa très taille.

Mais les temps ont changé. Depuis 1970 et en raison du braconnage qui s’est intensifié dans les années 90, le nombre d’animaux ont diminué jusqu’à presque totalement disparaître.

Ces dernières années, les autorités ont investi massivement pour protéger le parc et relancer le tourisme. En particulier dans les infrastructures : l’excellent réseau routier, les ponts et les ferries.

Parc Upemba, RDC

En 2010 l’Union Européenne a lancé un appel de fond en faveur de la restauration du parc. La FZC (la Société géologique de Frankfurt) fut choisie comme partenaire de l’Institut Congolais de la Conservation de la Nature (ICCN) qui est en charge de la protection du territoire.

Mais comment réhabiliter un parc national qui, naguère, était voué à disparaître ?

La réhabilitation des infrastructures. Le système hydro électrique est à nouveau en état de fonctionnement. Le gite d’accueil qui a été restauré a ouvert ses portes aux touristes.

Un support substantiel est apporté aux rangers et à leurs familles pour améliorer leurs conditions de vie. Ces investissements ont un impact majeur sur l’environnement de ceux qui ont la charge du parc. L’ensemble du staff a également reçu une formation pour renforcer ses compétences. Conservation, suivi de la faune et son identification. Des patrouilles circulent pour les premières fois depuis longtemps. « Nous avons conscience de la mission qui nous a été confiée », témoigne un ranger.

Zèbres à Upemba Parc

Aujourd’hui, la faune se développe. On compte plus de 40 zèbres. Mais le chemin est encore long. Le vrai challenge est la compréhension des enjeux vitaux de la conservation par les populations locales. Mais également attirer plus de visiteurs dans le parc. Les touristes viennent de plus en plus nombreux. C’est là l’essentiel. Avec sa bio-diversité unique, sa flore, sa faune, le Parc Upemba est une expérience extraordinaire pour les amoureux de nature. Ses paysages qui s’étendent à l’infini, les plaines des savanes qui murmurent dans le vent. Ses cascades, ses galeries de forêt enchanteresses…

Bientôt ce joyau au cœur du Katanga redeviendra la destination favorite de ceux qui recherchent la magie d’un authentique safari au Congo.

 

 

Contact :  [email protected]  – +243 (0)821 445 440

Texte Alan Deverell – Photos Kris Pannecouke et Stephane Doppagne