Sélectionner une page

La mode occidentale n’a aucun secret pour Laetitia, c’est à 23 ans que la jeune femme se lance un nouveau challenge : lancer sa propre ligne de prêt-à- porter basée sur le métissage des styles. La marque UCHAWI est un clin d’œil à la culture africaine. Kinshasa est sans doute la ville qui représente tout ce qui anime celle que l’on nomme Titia K. : cette ville- province africaine où se mélangent les cultures, les langues, les styles dans une atmosphère enjouée, survoltée et festive ! C’est cette magie qui amène la gaieté irrépressible de la population kinoise que la marque Uchawi veut transporter.

Processed with VSCO with a6 preset

Diplômée des meilleures écoles supérieures de mode à Paris (Mod’Art & ESMOD), elle veut allier sa créativité à son sens des affaires pour présenter au monde une ligne de vêtements urbaine, ethnique et chic !
Soucieuse d’une mode à la fois éthique et solidaire, c’est en République Démocratique du Congo que la designer a choisi de faire confectionner ses vêtements. Transmettre son savoir et repérer les talents du Congo sont des objectifs capitaux pour la jeune styliste.
Une marque Made in Africa qui permet d’incarner plusieurs femmes à la fois au quotidien. De la femme active au look corporate en passant par la femme- enfant au look casual chic, vous l’aurez compris UCHAWI est intergénérationnel.
Laetitia présente une ligne mixte à la fois citadine et urbaine : un mix de codes vestimentaires occidentaux et africains sophistiqués qui répond en un seul style à la demande d’une clientèle adepte du mélange des cultures.
En référence à l’étymologie du mot uchawi (signifie magie en swahili), la marque représente un état d’esprit. L’Uchaspirit véhicule tout un ensemble d’idées qui reflète l’optimisme, la joie, l’espoir, le courage, la force d’une jeunesse qui souhaite s’exprimer et revendiquer ses multiples identités en restant gracieuse.

UCHAWI au travail, UCHAWI au sport, UCHAWI au cocktail, c’est bien plus qu’une marque c’est un état d’esprit. Un état d’esprit dans lequel la magie existe, la magie opère et l’impossible meurt.

Un challenge économique

UCHAWI incarne aujourd’hui un rêve congolais, le rêve d’une nation entière d’être représentée dans la sphère Mode au de la d’un mouvement qui l’a porte depuis des années, la SAPE.

La population jeune d’Afrique connait une croissance démographique incomparable, un nombre qui devrait doubler et passer à 830 millions autour de 2050. Kinshasa est devenue la première ville Francophone devant Paris. D’après le PNUD, plus de 70% de la population est jeune cependant 80% d’entre eux sont sans emplois. En 2015, près de 60% des congolais avaient moins de 25 ans. À première vue ceci pourrait représenter un fardeau cependant vu d’un autre angle, c’est un simplement un atout inexploité. Certes, beaucoup d’entres eux n’ont pas les compétences requises exigées par beaucoup d’employeurs, pourtant une telle croissance de la population en âge de travailler pourrait contribuer à l’augmentation de la productivité du pays. Le Congo et Kinshasa, sont bien des territoires porteurs de potentiel. Les améliorations dans l’emploi des jeunes présentent des avantages sur le plan individuel, national et mondial, au-delà d’être un objectif, c’est aujourd’hui une nécessité primordiale. Le manque d’opportunités économiques alimente également les conflits et l’instabilité. L’extrême pauvreté, qui s’explique en partie par le manque d’opportunités économiques, est l’un des principaux facteurs alimentant les violences politiques en Afrique subsaharienne. Plus de 40 % des personnes rejoignant les mouvements rebelles à l’échelle mondiale sont motivées à cet égard par le manque d’emplois. Uchawi est une marque jeune fondée par une jeunesse issue de la diaspora africaine ayant soif de réussite. Nous avons pris conscience du pouvoir que les jeunes pouvaient apporter à une nation dont nous sommes certainement les moteurs et responsables de notre propre développement économique et social. Uchawi croit au fait que l’absence de stabilité politique associée au manque d’opportunités conduisent au découragement et donc l’émigration. Ce qui représente la perte d’un atout essentiel pour le continent.

Processed with VSCO with a6 preset

Chaque jeune de ce pays représente une part du futur de celui-ci, imaginez alors, compte tenu du nombre que cela représenterait, la force du rayonnement de notre pays, si chacun donnait un peu du sien ? L’un des défis considérables du continent africain est de savoir comment transformer nos faiblesses en atout, car cela peut être mis en oeuvre pour certaines de nos problématiques. Comment faire de leur désespoir une force ? Voici la principale problématique ou plutôt le principal challenge d’UCHAWI.

BRUNETTE NSIMBA
[email protected]
[email protected]
www.uchawiworld.com