Sélectionner une page

Depuis la sortie en 1966 du film Endless Summer, la petite ville de Jeffrey’s Bay sur la côte Est de l’Afrique du Sud voit défiler pendant l’hiver austral (entre Avril et Octobre) les meilleurs surfers du monde qui s’y pressent pour ‘’rider’’ ses vagues de classe mondiale.  La réputation de ce spot mythique a cependant tendance à faire de l’ombre aux petites pépites dispersées le long des 700 kilomètres d’asphalte qui séparent Cape Town de la fameuse ‘’Mecque du surf’’.

  • Stop #1 : Mossel Bay

À vue d’œil, la petite ville de Mossel Bay, et sa côte parsemée de raffineries de pétrole et bâtiments industriels, n’ont rien d’attirant. Pourtant, à mi-chemin entre Cape Town et les réserve animalières de Port Elizabeth, la ville se trouve être une station balnéaire prisée par les vacanciers Sud-Africains et constitue une escale idéale sur l’itinéraire des touristes. Situé à quelques mètres du spot de surf ‘’The Point’’, Big Blu est réputé pour ses spécialités de la mer pêchées le matin même et son ambiance éclectique et décontractée. L ‘endroit est également apprécié par les familles pour ses incroyables piscines naturelles.  

  • Stop #2 : Nature’s Valley

Un incontournable pour les passionnés de nature. Plusieurs adresses sont à noter à commencer par le Wildspirit Lodge. L’endroit est niché dans une nature intacte à l’écart des villes et entouré de montagnes et plages sauvages. Si le logement y est simple mais confortable, la spontanéité et l’ouverture d’esprit des baroudeurs qui s’y arrêtent le temps d’une nuit font de ce lieu une étape unique qui se distingue des habituels circuits touristiques. En plus des conversations autour d’un feu, des cours de yoga et méditation, des ateliers créatifs et de la piscine écologique du lodge, Nature’s Valley est réputé pour ses pistes de randonnées exceptionnelles dont le Otter Trail, sentier pédestre de 51 km le plus prisé d’Afrique du Sud. Pour un petit déjeuner intégralement bio, rendez vous au Farmstall pour y déguster des produits frais et locaux (fromages artisanaux et lait de Jersey, confitures maisons et pains tout juste sortis du four…).  

  • Stop #3 : Cape St Francis et St Francis Bay

Le premier est un must-see pour les surfers. Seal Point est un point break offrant des vagues rondes et consistantes qui déroulent sur plusieurs centaines de mètres quand les conditions sont optimales. Le spot est toutefois réservé aux surfers confirmés. St Francis Bay peut se vanter de la beauté de son système de canal offrant aux résidents et vacanciers un mode de vie exotique sur une marina parsemée de maisons pittoresques aux murs blancs et toits de chaume. Les sportifs y trouveront leur bonheur : deux parcours de golf de renommée mondiale et divers sports nautiques y compris planche à voile et kitesurf, pêche, ski nautique ou aviron. Si les baleines ne sont de passage dans la baie qu’entre Mai et Octobre, les dauphins peuvent être aperçus tous les jours.

  • Stop #4 et destination finale: Jeffrey’s Bay

L’Afrique du Sud est le pays du surf, mais la vague reine est J-Bay. Si vous surfez cette vague, il sera difficile d’oublier cette sensation d’avoir parcouru plus de la moitié de la baie sur une planche de surf… Entre Supertubes et Magatubes réservés aux super surfers ou The Point et Albatros, plus abordables, tout le monde peut y trouver son bonheur ! Loin d’être une ville très sexy, Jeffrey’s Bay reste pourtant très agréable avec ses bars, sa vie nocturne, ses restaurants et l’incontournable Billabong Village pour « shopper » les dernières collections à moitié prix. Pour les petits budgets, African Ubuntu propose des ‘’cabines’’ à 200 rands la nuit (à peu près 17 euros) petit déjeuner compris, cours de surf et braai (énorme barbecue sud-africain) tous les vendredi soirs. Les voyageurs préférant plus d’intimité ou voyageant en groupe trouveront leur bonheur sur Airbnb… À noter aussi, Nina’s est un restaurant incontournable dont le menu de 21 pages été validé par des légendes telles que Kelly Slater – qui y a d’ailleurs laissé quelques planches de surf et autographes.