Le célèbre rappeur belgo-congolais a choisi Kinshasa, lors d’un retour aux sources inédit, pour lancer en exclusivité mondiale son nouvel album QALF le 18 septembre dernier. Récit d’un week-end kinois pas comme les autres.

Le célèbre rappeur belgo-congolais a choisi Kinshasa, lors d’un retour aux sourcesLe célèbre rappeur belgo-congolais a choisi Kinshasa, lors d’un retour aux sourcesinédit, pour lancer en exclusivité mondiale son nouvel album QALF le 18 septembredernier. Récit d’un week-end kinois pas comme les autres.

Il se trame quelque chose à Kinshasa depuis plusieurs jours.Il se trame quelque chose à Kinshasa depuis plusieurs jours.D’énigmatiques QR codes, ou une énorme lettre Q en rouge vifsur fond noir, jalonnent les billboards des artères de la capitalecongolaise… Teasing et coup de comm garantis pour une campagnemarketing minimaliste mais savamment orchestrée, dansle cadre du lancement attendu du nouvel album « QALF » (« QuiAime Like Follow ») de l’artiste Damso, fixé au 18 septembre.

Damso et le chanteur congolais Innoss’B, entourés de figurants, lors du tournage d’un clip, dans un entrepôt de l’ONATRA (Office National des Transports) dans la commune de Limete à Kinshasa. Le rappeur belgo-congolais a choisi sa ville natale, pour lancer en exclusivité mondiale son nouvel et 4e album “QUALF”. 9 septembre 2020, Kinshasa, RDC

Lerappeur belgo-congolais a choisi sa ville natale pour enfin sortirde plusieurs années de silence, et balancer – en exclu mondiale- ses nouvelles compositions, jugées plus intimes et moins provocatricesque celles de ses précédents opus, qui ont propulsé l’exprotégé de Booba au rang de méga star.C’est peu dire que la capitale congolaise attendait le retour, pourtantdiscret, du « mwana mboka », l’enfant du pays. Une soiréeultra VIP a marqué le coup, organisée sur l’improbable Île Mimosapar l’agence locale Dream Factory, pour accueillir le fils du fleuveet ses proches, au milieu des tumultueux rapides présents à cetendroit, dans la commune de Ngaliema.

Un concours avait étéorganisé pour permettre à quelques fans, fébriles, de venir célébrerl’événement, et saluer leur idole lors d’un « meet & greet »,ponctué d’interminables séances de selfies, auxquelles Damso,posture figée pour la forme derrière ses lunettes noires, s’estprêté de bonne grâce. Une exposition et rencontre avec de jeunesartistes peintres kinois avait également été initiée par la conseillèrespéciale à la jeunesse. Tout cela, à la demande de « Dems » qui, dit-il, souhaite se rapprocher de ses racines, et mettre enfinla RDC et l’Afrique à l’honneur.

D’où le choix de Kinshasa pourfaire le buzz.De buzz il en a bien été question, puisqu’en moins de 24h seulement,QALF était déjà propulsé meilleure vente mondiale (pourun album en français !􀊃 toutes plateformes de streaming confondues.A un niveau local, la nouvelle de la venue de Damso à Kina également fait chauffer les réseaux sociaux, par le bouche àoreille digital. Des dizaines de fans squattaient l’entrée de l’Hôteldu Fleuve, en scandant son nom, arborant son fameux signe « V » de la main (pour « Vie »), pour espérer une petite pose avec lastar. Ou entonnant les airs de ses hits les plus connus, voire desnouveaux morceaux, dont le fameux featuring avec Fally Ipupa.

Damso, dans sa chambre d’hôtel à Kinshasa. Il vient d’apprendre qu’il est numéro 1 mondial des plateformes de streaming depuis 24h avec son nouvel album “QUALF” sorti l’avant-veille. Le rappeur belgo-congolais a choisi Kinshasa, sa ville natale, pour lancer en exclusivité mondiale son nouvel et 4e album “QUALF”. 10 septembre 2020, Kinshasa, RDC

Autre temps fort de ce week-end kinois : le tournage d’un clipAutre temps fort de ce week-end kinois : le tournage d’un clipimprovisé avec une autre vedette nationale, Inoss’B, dans unentrepôt de l’ex ONATRA, au milieu de vieux wagons de train,dans un quartier populaire de Limete. Là aussi, le mot est vitepassé, et Damso a pu mesurer sa popularité, devant la cohuede gosses du quartier, qui l’interpellaient pour une poignée demain. Ce qui a tout de même failli virer à l’émeute, les servicesde sécurité étant un peu dépassés par l’ampleur du mouvementde foule, qui encerclait la jeep de la star dans une ferveur sansprécédent, consciente de vivre un moment historique.

Damso, lors du “Meet & Greet” avec des fans, à la soirée VIP de lancement de son nouvel et 4e album “QUALF” organisée sur l’île Mimosa à Kinshasa. L’album a été lancé en exclusivité mondiale depuis la ville d’origine du rappeur belgo-congolais, qui affirme vouloir se “rapprocher davantage de ses origines”. A droite : la danseuse Jeny Bonsenge, venue de Belgique pour l’occasion, et la Conseillère congolaise pour la jeunesse. 8 septembre 2020, Kinshasa, RDC

Des équipes vidéo du média Booska-p dédiée aux musiquesDes équipes vidéo du média Booska-p dédiée aux musiquesurbaines, et de la RTBF, suivaient également Damso à la trace,pour documenter ce voyage et retour aux sources emblématiques,y compris lors de moments plus intimistes. Notammentlorsque Damso, visiblement ému, s’est promené avec ses frèresdans son quartier d’enfance du centre-ville, profitant de l’obscurité,pour tenter de retrouver la maison où ils ont grandi,avant de fuir les pillages dans les années 90 et se réfugier enBelgique…

Un week-end kinois résolument pas comme les autres, qui resteraUn week-end kinois résolument pas comme les autres, qui resteradans les mémoires. Même si Damso n’entend pas en resterlà avec la RDC et Kinshasa. Il reviendra. Il l’a promis.