Sélectionner une page

Six heures du matin. Un ciel de plomb pèse comme un couvercle sur Goma. La route chaotique pour le port n’arrange rien aux matinales sautes d’humeur. Pourquoi se lever aussi tôt ? Pour visiter une île ? La belle affaire.

Sur le lac Kivu, le ciel et l’humeur s’éclaircissent. Le bateau commence à longer les premiers îlots boisés, les plages et les criques de l’archipel d’Idjwi posé au milieu des eaux tranquilles du lac, entre les montagnes du territoire de Kalehe et les collines du Rwanda.

Au bout de 90 minutes, la navette Goma-Bukavu marque une escale au petit débarcadère de Bugarula, au pied d’un prometteur petit massif forestier. Passé l’inévitable contrôle douanier, on retrouve Luc et sa femme Espérance, des pionniers du tourisme écologique et durable sur la petite perle des Grands lacs.

En moto-taxi, en remontant une piste en terre qui longe le lac, on rejoint leur éco-lodge aux toits de chaume sous les eucalyptus, construit sur un terrain qui descend en pente douce vers le face au lac. Au cœur du Kivu, en guerre depuis 25 ans, Idjwi savoure une paix dont chacun de ses 200.000 habitant mesure la valeur. “Idjwi est un territoire où l’on peut déambuler toute une journée sans être inquiété par des groupes armés ou des militaires”, résume Luc, un ancien du département des droits humains de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

Et c’est vrai. L’accueil des habitants est bienveillant quand les taxis-motos traversent des petits villages le long de la piste qui monte vers les crêtes de l’île. Ici, les amateurs de panorama embrassent d’un seul regard les côtes congolaises et rwandaises. “Le potentiel de l’île d’Idjwi est énorme mais il est très sous-exploité”, s’enthousiasme Luc, qui a lancé avec sa femme l’agence “Espérance” à Bukavu. “Regardez : nous sommes là au bord d’un lac magnifique, au pied des montagnes, avec des possibilités de randonnées, à pied, en VTT, en kayak, en taxi-moto”.

Idjwi se trouve aussi au carrefour de tous les hauts lieux touristiques de la région : les parcs nationaux des Virunga et de Kahozi Biega, et la côte autour de Kibuye au Rwanda.
Dotée d’une nature généreuse, Idjwi produit du café qui donne du travail à des centaines de familles sur l’île, des ananas…marginalisée, la communauté pygmée fabrique à la main des poteries magnifiques…on s’endort le soir dans les éco-lodge dans le silence de l’île et de la nuit. Que l’on a bien fait de venir sur l’île d’Idjwi.

Hamaji Magazine vous recommande l’Agence Espérance, du nom d’Espérance et de son mari Luc, qui construisent des Eco-lodges et organisent des séjours à Idjwi. Vous ne pourriez espérer être mieux accueillis.

Contact : Agence Espérance : +243 999 941 197- +243 998 225 588

Carnet de route
Y Aller Congo Airways www.congoairways.com
Dormir :
Idjwi : Eco-Lodge : +243 999 941 197
Bukavu :
Goma : Lake Kivu Lodge +243 975 896 483‬