Sélectionner une page

Prenez le temps et profitez en. En 4×4 bien sûr, votre meilleur ami, partez camper sous les cieux immenses du Botswana.

De toutes les histoires que l’on m’a racontées, j’ai toujours eu ce sentiment qu’il existait une histoire, la plus belle d’entre toutes, celle qui ne se livrait que si l’on avait du temps pour l’entendre… (The Heart of the Hunter, Laurens van der Post (1961)

Prenez le temps et profitez en. En 4×4 bien sûr, votre meilleur ami, partez camper sous les cieux immenses du Botswana. Vous serez gratifiés par le bleu du ciel qui s’étend au delà des horizons infinis, l’innombrable variété de la faune sauvage à vos pieds, l’impression de solitude dans le désert Kalahari, le pouls de la nature qui bat de plus intensément au fur et à mesure que vous vous enfoncez dans ce voyage, où  seuls règnent le silence intérieur et l’unique performance du soleil qui se couche chaque soir.

La politique avisée du gouvernement du Botswana d’un « tourisme à haute valeur ajoutée »  a fait de la préservation de la  nature une priorité. Qui plus est : camper en safari au Botswana devient alors très économique.Le cour sauvage du Botswana 1

Le Parc du Central Kalahari est particulièrement sauvage et protégé. Un territoire de 52800 kilomètres carrés dans un pays qui fait 582000 kilomètres carrés et qui est situé en plein centre du Botswana.

C’est le plus vaste parc national d’Afrique, plus grand que le Danemark ou la Suisse. Au nord, dans le “Danemark Africain”, on peut compter environ 25 camps pour camper. Imaginez seulement 25 maisons dans tout le Danemark… Vous percevrez alors le véritable sens du mot “sauvage”.

Oubliez internet et le téléphone. Dans le parc, cela n’existe pas. Il est d’ailleurs plus prudent d’avoir un téléphone satellite ou de voyager en convoi. Pas de boutique, essence ou électricité, pas plus que le plus important: l’eau.

Soyez prévenus et mentalement préparé.

Quelquefois les grands prédateurs  se rapprochent des camps, nous préférons alors dormir dans les tentes situées sur le toit des véhicules. Une nuit où nous avions décidé de passer la nuit près du feu, des bruits étranges et inquiétants se sont rapprochés de notre tente. L’ombre d’un animal ressemblant à un lion est passée à deux mètres du feu. Cela a duré quelques secondes mais au petit matin nous avons trouvé notre lion tout près, en train de « chiller » sur la piste…

Le Parc du Central Kalahari est caractérisé par de vastes plaines, des salines et des lits de rivières desséchés. Les pluies sont éparses et varient de 170 à 700 millimètres par an. La conduite en 4×4 apporte pas mal d’adrénaline en particulier dans ces conditions. Mais je l’ai déjà dit : soyez prêt à vivre une grande aventure et attendez vous à l’imprévisible lorsque vous aurez franchi les portes du Parc du Kalahari.

Après trois, cinq jours en mode de déconnexion totale, immergés dans la nature profonde, vous serez prêt à renouer avec la civilisation et refaire des stocks à Maun, la capitale touristique du pays, avant de repartir pour votre prochaine destination.

Les lodges ne manquent pas dans la région, nous avons choisi un ARBNB sur la route, Otto Villa, une oasis magique située à proximité de la Thamalakane River, à 15 minutes du centre ville. C’était le point de chute idéal dont nous avions besoin après notre vie en mode nomade dans le parc.

Depuis Maun, vous aurez un choix infini de destinations ; depuis le delta de l’Okavango le plus grand lac intérieur dans le nord jusqu’au parc national Chobe que nous espérons couvrir pour Hamaji Magazine un jour, en passant par Moremi, Makgadkgadi et le parc national Nxai Pan où vous aurez un avant-goût de ce que fut la grand lac préhistorique qui, autrefois, recouvrait le bassin du Kalahari.

Moremi qui est le lieu où se regroupe toute la faune durant la saison sèche est un territoire fait pour être parcouru en 4×4. Durant la saison des pluies, le challenge est réel et tellement excitant : traverser les rivière d’eau profonde en retenant votre respiration, se risquer sur des ponts de bois minuscules. Attention aux  excès de confiance…

Durant les quelques jours passés ensuite à Moreni au Khwai River camp, un lieu magique, nous avons observé des éléphants, hippos, singes, lions, impalas et phacochères. Cette partie du parc est également un spot pour observer les oiseaux. Des éléphants rencontrés alors, conscients de notre proximité, secouent les arbres à 15 mètres de nous, puis se frottent sur les troncs des arbres faisant tomber les fruits. Nous ressentons alors le plus grand des bonheurs.

Depuis Moreni nous avons effectué d’autres stops sur la route du retour vers l’Afrique du Sud ; dans la direction du Parc national Nxai Pan pour voir les baobabs de Baines et camper sur le site préhistorique de Khubu Island. La route qui mène aux baobabs, durant presque toute l’année, est une piste sèche et  craquelée et toujours pleine de sel qui s’étend jusqu’au bout de l’horizon vous donnant l’impression de communier avec le ciel. Le site qui est également connu sous le nom des « Seven sisters » a reçu le nom d’un explorateur thomas Baines qui les a immortaliser sur un tableau en 1862. Si vous partez au mois d’avril, votre aptitude à maîtriser la conduite en 4×4 sera particulièrement sollicitée…

Si votre aventure vous mène jusqu’aux baobabs de Baine, prenez le soin de réserver plusieurs mois en avance un lodge dans l’un des quatre sites où vous pourrez observer la faune et la flore dans toute sa majesté.

A Makgadikgadi,  Kubu Island est un affleurement de roches également célèbre qui a vécu son moment d’histoire. Dans le passé il servait de campement à des chasseurs cueilleurs et été exploité pour le sel depuis des temps anciens. On trouve 14 sites de camping à proximité. Des lieux enchantés pour ce reconnecter à la nature, propices au calme et à la volupté.

Carnet de route

CKGR entrée:

Il y a trois points d’entrée du parc: Matswere au Nord-Est , Khutse au Sud et Xade à l’ouest.
Se loger dans le parc: www.bigfoottours.co.bw or www.kwando.com
http://www.kubuisland.com/#about
Moremi Game Reserve  www.moremi-game-reserve.com
Apps : Tracks4Africa
www.4x4community.co.za
Utile: Bonjour, je vous souhaite une excellente journée: dumela
www.botswanatourism.co.bw