Immersion en Micronésie, en plein milieu de l’océan Pacifique, à la découverte des trésors engloutis du lagon de Chuuck, connu également sous le nom de lagon de Truk, un des endroits les plus isolés sur terre. Une plongée dans l’histoire…

Commençons par une petite leçon de géographie. Le lagon de Truk est un des états de la Micronésie, qui se trouve en plein milieu du Pacifique entre Honolulu et l’ile de Guam. Peu d’avions pour atteindre ce petit groupe d’iles. Il y a notamment le vol hebdomadaire et régulièrement en retard au départ de Port Moresby en Papouasie Nouvelle Guinée. L’accès le plus facile est par le vol de United, qui trois fois par semaine, sous le nom de “Island Hopper”, relie Honolulu a Guam en passant par les différentes iles des Marshalls et la capitale de Micronésie, Pohnpei.

Mon vol de retour, qui m’amènera de Chuuck a Guam puis plus tard à Tokyo n’aura que 22 heures de retard, pour une simple ampoule défaillante dans le cockpit. Ici, on est sérieux avec la sécurité quand il n’y a que l’océan entre deux petites îles!

Les visiteurs étrangers sont de deux catégories à Chuuck. Il y a les missionnaires américains, et les plongeurs! La Micronésie est un paradis d’histoire de la Seconde Guerre Mondiale. L’île fut occupée par les Japonais avant la guerre et transformée en véritable bastion naval. Chuuk servit non seulement de base fortifiée, mais également de centre de ravitaillement pour l’expansion dans le Pacifique Sud de l’Empire japonais.

Le groupe d’îles fut utilisé comme base arrière de la flotte japonaise. Les 17 et 18 février 1944, les Alliés lançaient l’opération “Hailstone” sur Chuuk. Les Japonais avaient déjà senti le vent tourné en évacuant une grosse partie de sa flotte de guerre basée à Chuuk. Mais y restait stationnés plus de 60 navires de soutien, majoritairement des cargos de ravitaillement de la flotte impériale.

Aujourd’hui, pour les plongeurs expérimentés, le lagon offre plus de 60 épaves à découvrir entre 20 et 60 mètres de profondeur. Ici l’eau est bleue, la visibilité magique et l’eau est constamment à 30 degrés…le rêve du plongeur! Mais les sites devraient disparaitre d’ici 20 ans due à la corrosion sur les navires, donc ne tardez pas trop!

Deux options s’offrent aux plongeurs. La première, plus onéreuse, est de rester à bord de l’Odyssey. Vous y ferez 5 plongées par jour, durant une semaine complète. Pour un budget plus abordable, le Truk Blue Lagoon Resort représente une solution très confortable, ou vous passerez vos journées à plonger, manger, dormir….plonger, manger et dormir!

Le but ici est simple, découvrir le plus grand choix d’épaves réunies dans un seul lagon….faire un retour de 70 ans dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique! Et entre deux plongées, vous ne passerez pas à côté de l’essentiel : profiter d’une plage de rêve!

Légendes

Le premier camion……. Some 50 meters below the surface

Tanks….San Francisco Maru

Avion….Zero plane on the Fujikawa Maru

Sur les bouteilles……..74 years later…

Y aller

Il y a 3 vols par semaine avec United soit de Guam ou d’Honolulu. Attention, même en cas de transfert, il faut avoir en sa possession un visa American. Il y a également un vol hebdomadaire de Port Moresby, la capitale de Papouasie Nouvelle Guinée.